Alors que les premier frimas arrivent vous vous rendez compte que le rhume est sur le point de vous tomber sur le bout du nez. Et c’est le cas de le dire.

Parce qu’il n’y a rien plus désagréable que d’avoir le nez bouché et de se sentir malade au quotidien. Imaginez (ou plutôt rappelez-vous), la difficulté à dormir la nuit, les problèmes pour s’alimenter mais aussi les problèmes liés à la sinusite, voire pire au nez qui coule.

Afin de vous aider au mieux non seulement à savoir comment déboucher son nez, on s’intéresse à la possibilité de comprendre ce qu’est le nez bouché, physiologiquement parlant et comment est-ce que vous pouvez éviter les facteurs aggravants voire déclenchants.

Tout savoir le nez bouché

Un nez bouché c’est un problème courant qui s’appelle la congestion nasale. Celle-ci est tout à fait liée à des maladies. On peut donc dire que l’excès de mucus dans votre nez (traduction : vous avez un gros rhume). Résultat : les narines sont obstruées par l’excès de mucus.

On vous explique, c’est normal d’avoir du mucus dans le nez, et c’est même sain. C’est ce qui bloque les bactéries en les coinçant dans sa matière visqueuse, c’est ce qui permet aussi de réchauffer l’air que vous inspirez avant qu’il ne s’engouffre dans les voies respiratoires (voilà pourquoi vous avez le nez qui coule quand il fait froid).

Or, quand il y a un problème, c’est quand ce mucus est jaune, voire verdâtre. Beurk.

Quels sont les facteurs à l’origine d’un nez bouché ?

Mais alors quand est-ce que l’on peut avoir un nez bouché ? Vous avez un problème congénital de cloison nasale dévié ? Ou alors, vous avez peut-être une allergie (pollen, acariens, etc.).

Mais sinon, le plus souvent c’est un rhume, ou une grippe (en tout cas, une maladie) qui vous cause un nez bouché. Concrètement, c’est que les glandes qui produisent le mucus sont en situation de surproduction.

C’est seulement à la fin de cette infection que vous serez libéré du problème. Mais ça n’est pas tout à fait vrai, on vous propose d’en apprendre un peu plus ci-dessous dès à présent. En effet, comment déboucher son nez rapidement ? On vous en dit plus.

Comment déboucher son nez ? Techniques

  • Faire un lavement nasal.
  • Que vous optiez pour un lavement maison avec une eau chaude dans laquelle vous aurez ajouté du sel de mer ou alors pour de l’eau de mer que l’on vous vend pour cela en pharmacie, c’est une vraie bonne technique.

    Ceci dit, on vous recommande de ne pas en abuser et plutôt de le faire lorsque sentez que vous commencez à tomber malade. En prévention. Mais au plus fort de la crise, il est rare que cela vous aide réellement à soigner en profondeur le problème.

  • Sur un bébé : le mouche-bébé
  • Si vous avez un bout de chou, vous savez alors que jusqu’à 3/4 ans, les enfants ne savent pas comment se moucher. Aussi, vous pouvez faire appel à un objet qui s’appelle un mouche-bébé, c’est-à-dire un objet conçu pour retirer l’excédent de mucus dans le nez de bébé.

  • Utilisez un humidificateur d’air.
  • Parfois on sait que c’est le fait que l’air respiré soit trop sec qui entraîne un rhume et une congestion nasale.

  • Méthode de grand-mère : l’ail
  • Vous allez faire une inhalation d’ail écrasé dans de l’eau chaude.

Et voilà, vous savez comment déboucher son nez naturellement, c’est même plutôt facile. Un air suffisamment humide, de l’eau salée et … du repos ! Évidemment.